Logo archigroup
Logo archigroup

Spectaculaire opération de ré-architecture de bureaux en plein cœur de Paris (75)

Informations projet

Maître ouvrage : OPPCI détenu par un investisseur institutionnel français
Adresse de l'opération : 173 rue du Chevaleret 75013 Paris
SDP : 23 000 m²
Année de livraison : 2015
Nature du programme : Spectaculaire opération de réarchitecture de bureaux en plein cœur de Paris (75)
Démarche environnementale :  Éligible aux certifications NF HQE Tertiaire et BREEAM Verygood
Composition de l'équipe d'ingénierie :

Missions confiées à l'équipe : Maîtrise d'oeuvre complète (mission de base + exe et / ou opc)

  • Immeuble bureaux paris chevaleret réhabilitation archigroup studio architectes
  • Immeuble bureaux paris chevaleret réhabilitation archigroup studio architectes
  • Immeuble bureaux paris chevaleret réhabilitation archigroup studio architectes
  • Immeuble bureaux paris chevaleret réhabilitation archigroup studio architectes
  • Immeuble bureaux paris chevaleret réhabilitation archigroup studio architectes
  • Immeuble bureaux paris chevaleret réhabilitation archigroup studio architectes
  • Immeuble bureaux paris chevaleret réhabilitation archigroup studio architectes
  • Immeuble bureaux paris chevaleret réhabilitation archigroup studio architectes
  • Immeuble bureaux paris chevaleret réhabilitation archigroup studio architectes
  • Immeuble bureaux paris chevaleret réhabilitation archigroup studio architectes
  • Immeuble bureaux paris chevaleret réhabilitation archigroup studio architectes
  • Immeuble bureaux paris chevaleret réhabilitation archigroup studio architectes
  • Immeuble bureaux paris chevaleret réhabilitation archigroup studio architectes
  • Immeuble bureaux paris chevaleret réhabilitation archigroup studio architectes
  • Immeuble bureaux paris chevaleret réhabilitation archigroup studio architectes
  • Immeuble bureaux paris chevaleret réhabilitation archigroup studio architectes

Contexte

Cet ensemble immobilier de 23 000 m² situé dans le 13ème arrondissement de Paris a été construit en 1974 par un architecte de renom, Maurice Novarina. Composé de 3 ailes de 9 étages sur 3 niveaux de sous-sols, le bâtiment n’est plus adapté aux normes actuelles et aux évolutions du marché de l’immobilier d’entreprise.

Diagnostic

Les façades sont très marquées « années 70 », mais représentent néanmoins un témoignage remarquable de l'architecture de cette époque pour la Commission du vieux Paris qui a longtemps hésité au classement de l’édifice.

De plus, les ayants-droit de l’architecte ayant conçu le bâtiment, en l’occurrence : le fils et le petit-fils de Maurice Novarina - eux-mêmes également architectes - tiennent à ce que l’œuvre architecturale soit respectée.

Parti-pris

Notre premier projet avait pourtant consisté à redessiner complètement ces façades "difficiles" de prime-abord pour effacer les panneaux préfabriqués à la géométrie complexe et baroque, recouverts d'une faïence jouant avec la lumière de façon quasiment psychédélique.

Puis, au fil d'une réflexion sur l'aspect patrimonial, nous avons travaillé un projet consistant à perdurer l’esprit originel de la conception en utilisant le même principe de modules pré-fabriqués ; mais avec les techniques actuelles et dans un langage architectural plus contemporain.

1 000 nouveaux modules ont ainsi été pré-fabriqués pour recouvrir les panneaux initiaux des façades. Ils sont composés d’un cadre metallique, d’une couche d’isolant thermique et d’un habillage en alucobond. Chaque module mesure 2 mètres sur 3 !

Les baies sont agrandies et centrées sur les modules, elles reçoivent de nouveaux châssis en aluminium laqué de couleur noire.

Le revêtement  alucobond irisé / métallique joue avec la lumière sur les différentes facettes des modules, comme la faïence d'origine.

Tout en gardant l’esprit originel du bâtiment, l’image de l’édifice est renouvelée, en lui apportant un nouveau souffle contemporain.

Qualité d'usage

> Redéfinir l'utilisation du bâti et créer de la valeur 

Notre réflexion va au-delà de la simple "rénovation" mais porte sur une démarche à la fois architecturale, patrimoniale et durable : redéfinir l’utilisation du bâti existant et l’amener aux derniers standards en lui apportant de la valeur ajoutée.

Très bien conçu et clairement "en avance sur son époque", l’agencement intérieur est initialement composé de plateaux sans poteaux.

Pourtant, la surface totale de l’ensemble est sous-utilisée : en modifiant l’ergonomie de l’immeuble (en redessinant les distributions, en ajoutant des escaliers de secours, en repensant les équipements...) on augmente la capacité d’accueil de 1 200 à 2 000 postes (+ 66%) dans les standards de confort et de normes actuels, identiques à ceux d'un bâtiment neuf.

Cette opération de ré-Architecture laissera donc place à un nouveau bâtiment, éligible aux certifications NF HQE Tertiaire et BREEAM Verygood dans le prolongement de notre démarche.

Méthodologie de chantier

Le chantier s’est effectué en deux tranches et en site inoccupé :

- La première tranche concerne le désamiantage. Pour retirer l’amiante, surtout présente dans la colle des carreaux céramique en façade,  le bâtiment est mis sous bulle présurisée. Cette technique permet d’avoir l’assurance qu’aucune poussière ou fibre d’amiante ne soit dispersée dans l’atmosphère.

Pendant ce temps, les 1 000 modules de façade sont pré-fabriqués.

- Au bout de 10 mois de désamiantage, en septembre 2014, le chantier façade + intérieur peut débuter.

Le bâtiment a été livré en janvier 2016, au terme de 24 mois de chantier gérés par notre équipe de réalisation.

Pour Archigroup, il s'agit donc d'une mission complète, de conception et d'exécution.

En plus d'être une opération passionnante, c'est également un projet emblématique pour notre agence puisqu'il s'agit de notre toute première référence parisienne !

Économie de projet

Ce projet s’est revélé complexe à de nombreux égards :

- Tout d’abord, enrapport au désamiantage, qui plus est en milieu urbain.

Même si Archigroup a désormais l’habitude de gérer ce type de chantier, il s’agit néanmoins d’une opération complexe, longue et coûteuse et il faut que le Maître d’Ouvrage l’accepte.

- Ensuite d’un point de vue administratif, avec de nombreux interlocuteurs : Architecte des Bâtiments de France, Mairie du 13ème, ayants-droits, commission du Vieux Paris...

Malgré cela, ce projet permet au propriétaire de récupérer un bâtiment d’un excellent standing, aux dernières normes avec un bon rapport locatif.

   Projet