Logo archigroup
Logo archigroup

Immeuble "Le Mistral" à Saint-Maurice-de-Beynost (01)

Informations projet

Maître ouvrage : SEMCODA
Adresse de l'opération : résidence les Folliets 01700 Saint-Maurice-de-Beynost
SDP : 4 802 m² existants. La démolition du projet et la reconstruction d'un pignon porte le projet à 3 871 m²
Coût total des travaux HT : 8 940 256 €
Année de livraison : 2005
Nature du programme : Réhabilitation lourde d'un immeuble de 54 logements en site occupé
Composition de l'équipe d'ingénierie :
  • - Bureau d'Études Fluides : MG PLUS
  • - Bureau d'Études Structures : CERBETON
  • - Architecte : ARCHIGROUP

Missions confiées à l'équipe : Maîtrise d'oeuvre complète (mission de base + exe et / ou opc)

  • Immeuble Mistral Saint Maurice de Beynost avant réhabilitationn Archigroup architecte lyon
  • Immeuble Mistral Saint Maurice de Beynost rénovation Archigroup architecte lyon
  • Immeuble Mistral Saint Maurice de Beynost réhabilitationn Archigroup architecte lyon

Contexte

La commune de Saint-Maurice-de-Beynost est située dans l'Ain, à une quinzaine de kilomètres de Lyon.

Construit dans les années 1960-1970 par deux bailleurs sociaux : la SEMCODA et l'Opac de l'Ain, Le quartier des Folliets compte 262 logements et représente à lui seul 20 % des logements de la commune, et 70 % des logements à caractère social de celle-ci.

Même si ce quartier souffre d'une image négative de "cité HLM", il possède de nombreux atouts : proximité avec les équipements municipaux et les commerces de la ville, vastes espaces verts, bonne desserte des transports en commun…

Construit en 1971, Le Mistral est l'immeuble le plus haut du quartier les Folliets. C'est un ensemble de 54 logements sur 9 étages.

Diagnostic

Malgré un bon entretien assuré par le bailleur social, en 30 ans l'immeuble a bien vécu.

D'architecture massive et répétitive, ce bâtiment est une véritable "passoire énergétique". Ses parties communes sont dégradées, les halls et sous-sols pas toujours bien fréquentés, le niveau de confort des logements est dépassé

La SEMCODA, qui en est propriétaire envisage un temps la possibilité de démolir l'immeuble. Un projet abandonné face à l'attachement des habitants pour leur immeuble et leur quartier. Elle choisit donc de le garder, voir même de le "sauvegarder" en y menant une opération de réhabilitation lourde et exemplaire pour laquelle elle fait appel à ARCHIGROUP.

Parti-pris

Les grandes lignes du projet :

- Dédensifier l'immeuble et lui donner une nouvelle image. Pour cela, le défi de l'écrêter  de deux étages est lancé.

- Démolir les locaux adjacents qui abritaient le centre social.

- Supprimer des garages pour réaménager le rez-de-chaussée en locaux d'activité.

- Restructurer complètement les parties communes.

- Sortir les ascenseurs de leur gaine pour les plaquer sur la façade.

- Rénover complètement les 40 logements conservés.

- Aménager une "casquette" en toiture, à la place des 2 étages rasés pour moderniser l'image de l'ensemble et le rendre plus contemporain.

- Toujours pour remodeler l'image du bâtiment : refaire les façades et  les garde-corps des balcons.

Une opération très lourde, techniquement et financièrement puisque l'immeuble aura fait peau neuve de fond en comble, et cela en site occupé.

Qualité d'usage

Avec les 14 logements complètement supprimés par l'écrêtement de la barre, la dédensification atteinte est de 25%.

Les 40 logements existants conservés sont rénovés selon les besoins : installation de menuiseries extérieures  double-vitrage, amélioration des installations électriques de la ventilation, du chauffage collectif, réfection des salles de bains et cuisines… avec une enveloppe de travaux "à la carte" prenant en compte les besoins exprimés par des habitants.

Les nouvelles installations et le renforcement thermique des panneaux en façade nord / est et sud permettent de gagner en confort et en efficience thermique tout en donnant une nouvelle image aux façades. Les garde-corps en façade ouest sont redessinés et marquent une dynamique horizontale dans le nouveau dessin de l'immeuble.

Les parties communes, entièrement restructurées sont plus sécurisées avec le réaménagement des halls, l'installation d'un système d'interphone, le remplacement des portes palières...

Au final, cette campagne de réhabilitation a, semble-t-il, enclenché une revalorisation symbolique du quartier puisque les dégradations volontaires ont très fortement diminué sur les bâtiments du quartier, et notamment sur cet immeuble : autrefois un des plus stigmatisés.

Méthodologie de chantier

Les travaux ont lieu d'octobre 2003 à septembre 2005. Une durée nécessaire pour pouvoir rénover cet immeuble intégralement, et en chantier occupé.

Les locataires des 3 étages supérieurs sont relogés : le 8ème et le 9ème sont supprimés et le 7ème "gelé", sert de "zone tampon" pour assurer une sécurité maximale et minimiser les nuisances pour les locataires. Le rasage de ces 2 étages est effectué par sciage d'éléments béton et enlèvement à la grue, ce qui permet là aussi de réduire les nuisances (bruits, vibrations) et de maintenir la sécurité.

Un grand travail d'échanges est également mené pour reloger les locataires des 3 étages supérieurs devant quitter l'immeuble. Tous ont été relogés conformément à leurs souhaits.

Pour les habitants restant sur place pendant les travaux, les besoins spécifiques de chacun sont répertoriés pour organiser au mieux les travaux, faciliter le quotidien et minimiser les nuisances relatives au chantier (assistance portage de courses, prise en compte des horaires de travail, présence d'enfants en bas-âge ou de personnes porteuse d'un handicap…). 

Économie de projet

Coût total des travaux : 1 362 933 € H.T

Dont : démolition 2 étages supérieurs : 22 867 €

Menuiseries extérieures et façades : 368 984 €

Travaux intérieurs : 331 041 €

Fluides : 610 040 €

Télécharger le livret complet du programme Télécharger le livret complet du programme

   Projet