Logo archigroup
Logo archigroup

Immeuble "la Barre 200" à Lyon - La Duchère (69)

Informations projet

Maître ouvrage : OPAC du Grand Lyon
Adresse de l'opération : 200 à 209 avenue Marcel Cerdan 69009 LYON
Coût total des travaux HT : 15 786 000 €
Année de livraison : 2005
Nature du programme : Réhabilitation des 130 logements,
Démolition mécanique en site occupé (32 logements),
Démolition par foudroyage (162 logements),
Restructuration et requalification architecturale,
Construction neuve (30 logements). 
 
Composition de l'équipe d'ingénierie :
  • - Bureau d'Études Fluides : PRELEM
  • - Économiste : JP VINCENT
  • - Bureau d'Études Structures : COGECI

Missions confiées à l'équipe : Maîtrise d'oeuvre complète (mission de base + exe et / ou opc)

  • Barre 200 la duchère lyon avant travaux archigroup architecte
  • Barre 200 la duchère lyon plan masse archigroup architecte
  • Barre 200 la duchère lyon plan avant travaux archigroup architecte
  • Barre 200 la duchère lyon plan après travaux masse archigroup architecte
  • Barre 200 la duchère lyon schéma archigroup architecte
  • Barre 200 la duchère lyon photos avant travaux archigroup architecte
  • Barre 200 la duchère lyon loggia archigroup architecte
  • Barre 200 la duchère lyon loggia archigroup architecte
  • Barre 200 la duchère lyon après travaux archigroup architecte
  • Barre 200 la duchère lyon après travaux pignon archigroup architecte
  • Barre 200 la duchère lyon couronnement archigroup architecte
  • Barre 200 la duchère lyon entrée couronnement archigroup architecte

Contexte

Située sur le plateau de l’ouest lyonnais, La Duchère est une des trois collines de Lyon. En 1958, la mairie de Lyon décide la construction d’un « grand ensemble » dans ce quartier du 9ème arrondissement, en réponse à une crise aigüe du logement dans l’agglomération. Les techniques d’industrialisation permettent de construire vite, à coût réduit, avec des éléments préfabriqués assemblés sur place. En cinq ans, 5 300 logements sortent de terre.

Emblème de modernité à l’époque, le quartier accueille ses premiers habitants en 1962.

Mais la Duchère, constituée de 80% de logements locatifs sociaux, se fragilise au fil des ans. Depuis les années 1980/1990, le quartier fait face, comme tous les grands ensembles, à des difficultés : enclavement, inadaptation de son urbanisme aux modes de vie actuels, dévalorisation immobilière, concentration de logements sociaux, perte d’attractivité, fragilisation socioéconomique de la population… Pourtant, le quartier possède de nombreux atouts : bonne desserte par les transports en commun, nombreux équipements sportifs, cadre de verdure privilégié…

L’ensemble des acteurs publics décide en 2001 de s’associer autour d’un Grand Projet de Ville, dans l’objectif de mettre en œuvre une politique volontariste de revalorisation globale du quartier.

Diagnostic

Le groupe "Plateau de la Duchère" appelé "Barre 200" car situé au 200 rue Marcel Cerdan est un immeuble emblématique du quartier. Typique de ces grands ensembles des années 60 et excentré au nord du quartier, il  a mauvaise réputation.

D'architecture massive et répétitive, le bâtiment nécessite une réhabilitation globale qui puisse amener les habitats aux derniers standards de confort, améliorer la sécurité, moderniser et revaloriser l'image de l'immeuble.

Il comprend à l'origine 15 étages abritant 324 appartements. Ces appartements ont des typologies très similaires.

Le sentiment d'insécurité est surtout ressenti aux abords de l'immeuble à cause des incivilités et dégradations qui touchent le rez-de-chaussée.

Avec la mise en place du grand projet de rénovation du quartier, la collectivité et le bailleur social OPAC du Grand Lyon souhaitent une intervention ambitieuse qui permette de dédensifier et remodeler cet immeuble. L'opération est confiée à ARCHIGROUP.

Parti-pris

Le Grand Projet de Ville de Lyon – La Duchère définit plusieurs objectifs :

- ouvrir le quartier à la fois vers Vaise et vers l'Ouest de l'agglomération et ouvrir l'offre de location par des produits diversifiés et la possibilité d'accueillir de nouveaux habitants,

- réunir les habitants autour d'un cœur de quartier accessible, riche en activités commerciales associatives, éducatives, économiques, culturelles et sportives.

Il s'agit donc d'un projet urbain mais également d'un projet social.

Dans cette optique, un travail de fond est mené avec le bailleur social et les habitants pour recueillir les souhaits de chacun.

L'opération doit apporter plus de diversité en proposant moins de logements avec plus de diversité locative, plus de qualité et plus de sécurité. Les logements existants conservés sont complètement rénovés et une aile nouvelle est greffée contre le pignon sud.

Au niveau des façades, les pieds d'immeubles sont complètement renouvelés par le retournement des halls existants et de de nouveaux halls façade sur rue sont créés un niveau plus bas pour améliorer le repérage, la sécurité et l'accessibilité. Les garages sont supprimés. Toute la distribution de l'immeuble est revue pour en améliorer la sécurité mais également l'accessibilité et l'entretien.

Qualité d'usage

Avec les 162 logements complètement supprimés par la démolition partielle de la barre, la dédensification atteinte est de 40%. 32 logements existants sont entièrement restructurés en 22 logements plus spacieux et 30 nouveaux appartements sont construits en création de pignon.

Les 130 logements existants conservés sont entièrement refaits à neuf  en prenant en compte au maximum des besoins exprimés par des habitants.

Les nouvelles installations permettent de gagner en confort et en efficience thermique.

Les entrées donnent désormais sur rue avec, au rez-de-chaussée, deux loges de gardien et un relais d'assistantes maternelles créés.

Les parties communes restructurées sont plus sécurisées.

À l'issue des travaux de restructuration, la cohérence des différentes interventions est obtenue par le traitement de la façade : plus moderne et élégante. Le socle est affirmé, les garde-corps sont redessinés et différents jeux de couleurs marquent une dynamique horizontale dans le nouveau dessin de l'immeuble.

Méthodologie de chantier

La phase concertation avec le bailleur social et les habitants est essentielle pour réfléchir au projet et aux phasages des travaux en site occupé.

Pour cet immeuble, un effort considérable du bailleur est fourni sur le relogement des familles habitant les 162 logements supprimés en prenant en compte leurs souhaits.

Pour les habitants restant sur place pendant les travaux, les besoins spécifiques de chacun sont répertoriés pour organiser au mieux les travaux, faciliter le quotidien et minimiser les nuisances relatives au chantier (assistance portage de courses, prise en compte des horaires de travail, présence d'enfants en bas-âge ou de personnes porteuse d'un handicap…).

Toujours dans l'objectif de projet social, des demandeurs d'emploi de l'immeuble ont été embauchés sur le chantier avec des missions allant d'une journée à une année.

Phases d'intervention différentes :

- Réhabilitation des 130 logements des allées 200 à 203 : 1ère tranche en 1999 et 2ème tranche de mars 2002 à juillet 2003.

- Démolition partielle des 162 logements des allées 205 à 209 : avril à octobre 2003.

- Restructuration de 32 logements en 22 logements plus spacieux : juin 2004 à décembre 2005.

- Reconstruction des 30 nouveaux logements : juin 2004 à décembre 2005.

Fin 2005, la "nouvelle barre 200" ne compte plus "que" 183 logements.

Économie de projet

Réhabilitation : 5 532 000 € H.T.
Démolition : 4 279 000 € H.T.
Restructuration et neuf : 5 975 000 € H.T.

Total : 15 786 000 € H.T.

Télécharger le livret complet du programme Télécharger le livret complet du programme

   Projet