Logo archigroup
Logo archigroup

Carrefour Annecy (74)

Informations projet

Maître ouvrage : IMMOBILIÈRE CARREFOUR
Adresse de l'opération : 134 avenue de Genève 74000 ANNECY
SDP : 16 000 m² restructurés
5 938 m² créés
1 614 m² détruits

Coût total des travaux HT : 20 268 000 €
Année de livraison : 2006
Nature du programme : - Construction d'une galerie marchande.
- Création de parkings en sous-sol et terrasse.
- Restructuration des réserves et laboratoires.
- Remodeling et extension de l'aire de vente.
- Création de bureaux et locaux sociaux. 
- Requalification architecturale. 

Composition de l'équipe d'ingénierie :
  • - Économiste : VOXOA
  • - Bureau d'Études Fluides : SERTED
  • - Bureau d'Études Structures : RBS

Missions confiées à l'équipe : Mission de base


Crédit Studio Erick Saillet

  • Carrefour Annecy hypermarché rénovation intérieur Archigroup architecte Lyon
  • Carrefour Annecy hypermarché rénovation façade Archigroup architecte Lyon
  • Carrefour Annecy hypermarché rénovation parkingArchigroup architecte Lyon
  • Carrefour Annecy hypermarché rénovation façade Archigroup architecte Lyon
  • Carrefour Annecy hypermarché rénovation façade Archigroup architecte Lyon

Contexte

L'hypermarché Carrefour d'Annecy est une référence historique du groupe Carrefour, premier distributeur français et deuxième mondial. C'est un des tous premiers hypermarchés créés par les familles fondatrices du groupe. Il a ouvert ses portes au public en 1963 sur 2 500 m², avenue de Genève, en bordure du centre-ville.

Malgré différentes extensions apportées au fil des années, notamment celle de la galerie marchande en façade dans les années 80, cet hypermarché est aujourd'hui vieillissant. Il doit surtout faire face à la concurrence toute proche (moins de 10 minutes en voiture) des autres hypermarchés installés sur Annecy : Leclerc, Géant et surtout Auchan, récemment rénové et plus attractif pour la clientèle.

Le groupe Carrefour  fait appel à ARCHIGROUP afin de définir un projet qui permettrait d'augmenter la surface de vente et le nombre de stationnement et pratiquement doubler la galerie marchande.

Diagnostic

D'une surface de 7 500 m², son agencement est typique de l'époque des premiers hypermarchés : construit avec un grand parking de plain-pied devant l'entrée du magasin.

Les différentes extension et modifications ont donné lieu à la galerie marchande en façade dans les années 80 et à un parking silo relié à la galerie grâce à  un système de travelators construits au début des années 2000.

Néanmoins, l'hypermarché n'a subi aucune réelle rénovation depuis sa construction et devient vétuste, trop petit et démodé en rapport aux derniers standards. La galerie marchande est obsolète et n'offre pas assez de services par rapport aux attentes de la clientèle et les ateliers (boulangerie, pâtisserie, boucherie, poissonnerie…) sont eux aussi sous-dimensionnés pour répondre aux besoins.

Le manque de stationnement fait également partie des raisons pour lesquelles  aujourd'hui les clients délaissent cet hypermarché au profit de ses concurrents.

Parti-pris

Les lignes directrices du projet :

Façade Ouest :

- Démolition de la galerie marchande existante (350 m²) et de certains locaux et mezzanines pour créer une nouvelle galerie beaucoup plus grande (1 550 m²) desservie par un mail sous une verrière avec une partie en R+1.

- Création de 3 nappes de stationnements supplémentaires : 222 places en parkings souterrain (en remplacement des 166 places existantes qui feront place à la nouvelle galerie marchande), une seconde nappe de 104 places en terrasse sur la galerie marchande et une troisième de 101 places réservées au personnel.

Dans l'emprise du magasin existant :

- Agrandissement de la surface de vente de 2 000 m² (passer de 7 500 m² à 9 500 m²) et remodelage,

- Création d'une mezzanine pour réimplanter les bureaux et les locaux sociaux (dans le volume de la réserve),

- Restructuration complète des ateliers,

- Réaménagement des réserves,

- Déplacement du service après-vente.

Façade Est :

 

- Extension au droit de la cour de service pour l'implantation des locaux techniques (en étage) et des quais de livraison.

Au niveau du traitement architectural, le projet de rénovation a la volonté de redonner une image de qualité, en cohérence avec le statut de leader du groupe, à la fois dans son environnement extérieur et dans son traitement intérieur.

Pour cela, il est proposé de traiter la façade sur rue comme une façade urbaine, par l'intermédiaire de grandes surfaces vitrée et l'utilisation de matériaux contemporains et de qualité tels que : le verre, l'aluminium, les panneaux en béton poli teinte calcaire, les brise-soleils et un habillage en cuivre pré-oxydé de couleur brune.

Les façades Sud et Est font l'objet de modification d'ouvertures et d'une remise en peinture.

Qualité d'usage

Au terme de quinze mois de travaux, l'hyper gagne 2 000 m², au profit des rayons frais (fruits et légumes, point chaud, poissonnerie, traiteur...), multimédia et équipement de la maison.

D'une superficie globale de 3 700 m², la galerie marchande compte désormais plus de 24 enseignes de vente : prêt-à-porter, parfumerie, opticien, parapharmacie, boutique de fleurs, boutique de téléphonie mobile… et de restauration avec une cafétéria Casino.

Le faux plafond bleu-nuit éclairé de fibre-optique qui marque les entrées des boutiques de la galerie apporte une touche contemporaine.

L'ensemble est plus spacieux, plus lisible mais surtout plus clair (grâce à la verrière au-dessus du mail) et plus agréable. La façade a bénéficié d'un nouvel habillage. Les accès piétons et véhicules ont été repensés, avec une prise en compte particulière des personnes à mobilité réduite.

La façade extérieure, très transparente grâce aux nombreuses baies vitrées, séquencées avec des pleins en panneaux de béton couleur calcaire et couronnée de cuivre pré-oxydé fait écho aux centres commerciaux de centres urbains en opposition complète avec l'architecture habituelle des hypermarchés.

Méthodologie de chantier

L'objectif principal des chantiers dans les hypermarchés est le maintien de l'activité et du nombre de stationnements. En effet, une des règles de la grande distribution est de pouvoir continuer d'accueillir la clientèle en continue, même en situation "dégradée".

Pour cela, une galerie marchande provisoire a été créée au rez-de-chaussée du parking silo. Des tunnels de protection ont été installés en sortie de caisse pour isoler le chantier de la galerie marchande et assurer la sécurité des clients. Ce tunnel de protection établit une liaison avec la galerie marchande provisoire pour éviter qu'elle ne soit délaissée pendant les travaux.

Le Mac-Donald fait quant-à-lui l'objet d'une "opération-tiroir" (maintien de l'activité dans le restaurant existant pendant la construction du nouveau) jusqu'au déménagement.

Les ateliers et laboratoires sont délocalisés dans les réserves pendant les travaux de restructuration.

Les bureaux initialement au-dessus des lignes de caisse sont transférés en R+1 au-dessus de la galerie marchande.

Économie de projet

Coût total des travaux : 20 268 000 € H.T.

Dont :
- Construction de la nouvelle galerie : 6 518 755 €
- Verrière et murs rideaux : 737 000 €
- Rénovation de l'hypermarché : 2 120 000 €
- Parking : 6 610 300 €
- Fluides : 1 490 200 €

Télécharger le livret complet du programme Télécharger le livret complet du programme

   Projet